Thérapies

La relation thérapeutique

La relation thérapeutique est une thématique dont on peut parler pendant des heures tant elle est complexe. J’ai tenté de la décrire de la manière la plus simple possible pour que vous puissiez saisir en quoi elle consiste.

Introduction

La relation thérapeutique est le lien unissant un thérapeute et son patient. Ce lien est composé de mécanismes psychologiques conscients et inconscients auxquels le thérapeute devra faire attention.

Quelques concepts intervenants dans la relation thérapeutique:

  •  Alliance thérapeutique: C’est l’ensemble des attitudes mises en place par le thérapeute pour que le patient lui accorde sa confiance suffisante. Elle permet de baisser les mécanismes de défense et de préparer le patient à changer son cadre de référence.
  • Empathie : Capacité à comprendre les émotions de quelqu’un d’autre, de réussir à se mettre à sa place.
  • Contagion émotionnelle: Transfert des émotions d’une personne à une autre.
  • Transfert : Ensemble des sentiments positifs et négatifs ressentis par le patient à l’égard du thérapeute et qui sont la transposition d’une relation ancienne. Mécanisme inconscient.
  • Contre-transfert : Sympathie ou antipathie que le thérapeute a pour le patient. Mécanisme inconscient.
  • Neutralité bienveillante: Ne pas prendre parti pour ne pas interféré dans le cheminement mental du patient. Cette neutralité bienveillante est dépendante du thérapeute et du patient, elle n’est pas une obligation.
  • Bienveillance : Capacité à se montrer indulgent, gentil, et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Une relation thérapeutique saine se traduit par un cadre posé par le thérapeute et approuvé par le patient.
Dans ce cadre une proximité ou une distance thérapeutique est instaurée par le thérapeute. Il doit être posé de sorte à ne pas être contre-thérapeutique dans ses effets pour le patient. Il doit donc répondre au critère de la bienveillance.

Distance et proximité thérapeutique

A l’inverse de la proximité thérapeutique, la distance thérapeutique est le fait de s’abstenir de donner son avis dans les choix du patient.
Attention,  elle n’est pas synonyme de froideur.
L’objectif, est de maintenir le cadre en restant neutre et en ne s’investissant pas émotionnellement et personnellement. Ainsi, le thérapeute met ses compétences techniques au service du patient sans être affecté par ses propres états émotionnels et sa vie personnelle.
Cependant, en fonction de l’objectif thérapeutique, la proximité peut-être préférable pour maintenir le cadre.

Similitude / Différence

Lorsque deux personnes se rencontrent et échangent, elles peuvent constater des similitudes ou des différences entre elles. Il en est de même en thérapie.
La similitude est le fait de ressentir les mêmes choses que son interlocuteur et d’adopter des comportements le montrant.
La différence est un écart de pensée, d’émotion ou d’action par rapport à ceux de l’interlocuteur et de le manifester dans son comportement.

Qu’est-ce qu’une bonne relation thérapeutique ?

Il n’y a pas de règle pour créer une bonne relation thérapeutique. Celle-ci dépend des deux acteurs en jeu.
Le choix du thérapeute d’adopter une distance ou une proximité thérapeutique ainsi qu’une similitude ou une différence vis à vis du patient, est fonction de l’objectif thérapeutique et du patient.
Le thérapeute doit prendre garde aux éventuels transferts et contre-transferts qui peuvent être faits. Mais aussi, il doit être attentif à ses propres états émotionnels pour qu’ils n’interfèrent pas dans la thérapie. Afin de créer une alliance thérapeutique, il est indispensable que le patient se sente à l’aise pour parler librement et en toute sécurité.
Le plus important à retenir est que la qualité nécessaire dans une relation thérapeutique est la bienveillance du thérapeute envers son patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via